U Capu Biancu
fr en
Fermer

Nous pourrions vous parler locavorisme et brandir à bout de bras nos revendications en matière de restauration durable. Oui, nous le pourrions. De votre côté, vous nous rétorqueriez certainement : « Et alors ? »
Oui, et alors… Car le mouvement n’est pas nouveau ; il date même du Moyen Age, lorsque producteurs et clients se retrouvaient sur les marchés forains pour échanger en direct. Mais peu importe qu’il soit nouveau ou non, à l’hôtel U Capu Biancu nous n’avançons pas forcément en suivant le courant. Pas même en matière de nourriture. Non, si nous ne vous parlons pas de locavorisme, c’est parce que depuis toujours notre engagement va plus loin encore. Beaucoup plus loin.

Une nourriture qui a du sens

Manger pour nous a du sens. Outre se nourrir, se faire plaisir, éduquer ou rééduquer son palais, c’est là un choix. Le choix du bon, du frais, de l’essentiel. Le choix de participer à l’économie d’une région. A sa sauvegarde environnementale. Ici la Corse. Qui a tant de saveurs et d’arômes à partager ! Qui a tant à raconter sur son histoire, sa géographie, son caractère. Tout cela, nous choisissons de vous le dévoiler en vous donnant à goûter le fruit du travail des hommes et des femmes de cette terre.

A l’hôtel U Capu Biancu, l’histoire de Corse se déguste

L’histoire de la Corse, nous l’écrivons sur le buffet du petit-déjeuner : confitures, miels, cakes, biscuits, sirops maison et laitages expriment la douceur de l’île. Au déjeuner ou au dîner, les viandes, poissons, fruits et légumes brossent le portrait d’une terre aussi généreuse que la Méditerranée qui l’entoure. Les vins que nous vous servons au restaurant, à la paillotte ou en cave, eux, dépeignent la force d’un terroir et son ensoleillement. Quant aux friandises fatt’in Corsica* que vous cueillez dans votre mini-bar, elles sont le reflet de l’inventivité et de la gourmandise des gens de Corse.

 

Alors oui, manger est bon. Très bon même. Mais manger bien, ça, c’est juste fabuleux !

*Faites en Corse