U Capu Biancu
fr en
Fermer

L’art contemporain s’invite àBonifacio

Pouvait-on choisir meilleur endroit que Bonifacio pour évoquer « le mouvement qui façonne les identités méditerranéennes, à l’image des vagues migratoires ou des échanges matériels et immatériels » ? On en doute. Quoiqu’il en soit, ce mouvement est le thème de la biennale d’art contemporain qui s’ouvrira dès le mois de mai et pour 6 mois à Bonifacio.

Bonifacio aurait pu se contenter d’accueillir des artistes et d’exposer leurs œuvres dans une de ses galeries. C’eût été trop classique pour la belle. C’est pourquoi la cité s’apprête à se transformer elle-même en galerie pour accueillir la biennale d’art contemporain De Renava.

L’hydromaréthermie : un chantierpharaonique

La Chapelle Saint Roch, le jardin A Ciostra, la Cisterna, l’ancien cinéma de la rue Saint Dominique, l’impluvium de la caserne génoise et la caserne française sont des hauts lieux patrimoniaux de la cité des falaises. Comme elle, ils racontent une histoire faite de prières et d’invasions. Une histoire inscrite dans la pierre. Une histoire qui se lit, s’écoute et s’observe. Ces espaces vont donc, en toute logique, être investis par les œuvres d’une douzaine d’artistes de renommée internationale.

L’art contemporain s’invite à Bonifacio U Capu Biancu

L'art vidéo et les expérimentations liées aux nouvellestechnologies

L’art est vivant. Il évolue avec son temps (à moins que ce ne soit lui qui fasse évoluer les temps). Toujours est-il que depuis les années 1960, il se décline en mode « nouvelles technologies ». L’art vidéo, bien plus qu’un simple mouvement artistique, est un moyen d’expression artistique qui ne cesse de se réinventer, suivant le rythme des découvertes technologiques et des nouveaux usages. Et il sera l’invité d’honneur de cette biennale d’art contemporain.

Vous l’aurez compris, un tel événement artistique est plutôt rare en Corse. Aussi, nous ne pouvions ne pas nous en faire le relais. D’autant qu’à travers lui, sera également mis à l’honneur le travail des artisans insulaires. Mais chut, n’en disons pas plus et donnons-nous RV début mai au cœur de la cité bonifacienne.

 

 

L’art contemporain s’invite à Bonifacio U Capu Biancu